Chantiers à Caen

Suite d’un travail sur les chantiers à Caen, ce ne sont pas ceux du Tramway, mais la ville de Caen semble traversée par une vague de rénovations qui part de la Presqu’île et se diffuse le long des principaux axes. Quelques montages qui concernent l’école Pondaven (au Chemin-Vert) le Théâtre des Cordes (en pleine reconstruction), le Boulevard Leclerc et surtout la Presqu’île, et la Base Nautique. Quelques compositions photographiques dont certaines sont présentées sur une bâche dans le cadre d’un travail du collectif Objectif image 14.

Ci-dessus les premiers temps de ces chantiers, premiers travaux de la Bibliothèque Alexis de Tocqueville, et un chat qui sortait de son hangar quand je faisais des photos dans le coin, pour poser, il me semble qu’il prend la forme de la pierre…. destruction de la Fermeture Eclair et de l’ancienne capitainerie qui avait aussi abrité les services de l’Equipement.

Publicités

A travers la fenêtre – Through the window

Au hasard de mes lectures sur internet je suis tombé sur cette phrase d’un peintre américain,  Don Eddy : « You can either look through the window, or at the window, or at the reflection in the window. Nobody ever looks at the three at once, because it is impossible to focus on all three ».

Et pourtant, avec un peu d’artifice, il m’a semblé, grâce aux vitres bombées des nombreuses fenêtres de la Bibliothèque Alexis de Tocqueville, aux angles droits (ou pas) qu’elle dessine, aux reflets et en visant large avec un grand angle, que si ! on pouvait…. même ça donne des effets intéressants.

La B.A.T. est un être qui, en nocturne offre des vues passionnantes.

La citation vient d’un chapitre d’une l’histoire de la photographie, trouvée sur un site d’une richesse impressionnante : Photo – Theoria, de Nassim Daghighian

La Presqu’île dans le froid

DSC_0035

Petits tours dans le froid et dans la Presqu’île, le vent frais fait qu’il n’y a pas grand monde sur l’esplanade devant la Bibliothèque Alexis de Tocqueville et La Fermeture Eclair, et puis c’est encore la friche qui l’emporte sur la plus grande partie du quartier . Et il y fait une température polaire….

Coup de froid sur la presqu’île (bis)

dscf5524capture

Le froid n’en finit pas, cela fait de beaux matins, de belles lumières, la pollution aidant…. La presqu’île est encore un endroit où l’on trouve des zones abandonnées, une zone à l’abandon ne l’est jamais vraiment.

Et puis il y a ce que l’on ignore plus ou moins volontairement, derrière ces toiles tendues le long de la minoterie il y a parfois (toujours ?) des gens qui dorment.

 

Coup de froid sur la presqu’île

dsc_5603

Il fait froid, c’est l’hiver sur la presqu’île, un peu de givre partout ça vous change une atmosphère….

Un bateau qui a coulé il y a longtemps, et une grue qui semble là pour jouer avec lui, de vieux aiguillages déglingués, bâtiments désaffectés, terrains en friche pour l’instant, ça et là, des vêtements couverts de givre, énigmatiques…, toute une partie de la presqu’île respire encore ce climat d’entre deux des friches industrielles : vagabondages,  échanges, commerces, squats…, la Presqu’île reste une zone de passages.