Éloge du coquelicot (1)

Évidemment, l’éloge du coquelicot c’est une façon m’associer à la défense du coquelicot : Nous voulons des coquelicots ! (contribution bien faible certes).

Nous voulons des coquelicots, parce que c’est beau, parce que c’est un indice de bonne santé de la nature (ou de santé passable …). Parfois un champ est envahi de coquelicots, resplendissant, éclatant, comme certains des champs de la galerie, le propriétaire de l’un d’eux, qui m’avait surpris faisant des photos, m’avait expliqué avec beaucoup de plaisir qu’il espérait poursuivre sur la voie d’une agriculture sans pesticides.

Publicités

Printemps – Vert et jaune… et blanc

ThurySalen_9_111_DxO-1

Le temps était gris, pas très chaud, mais pas froid et il ne pleuvait pas encore. La campagne de la Suisse Normande est jaune et verte, et blanche. Le colza défleurit, mais il est encore présent, et il y a des boutons d’or, l’herbe, les arbres, ont cette variété de verts qui n’existe qu’à cette période de l’année où les feuilles sont déployées entièrement et où l’herbe pousse à vue d’oeil. Des marguerites et des pâquerettes, et les aubépines amènent des touches de blanc parfois très denses. Promenade….

Il y a aussi des églantines, les premières, délicates en diable.

ThurySalen_9_104_DxO-1

 

ThurySalen_9_118_DxO