Forêt – Brume

DSCF0662

Il ne pleuvait pas, mais l’humidité envahissait le paysage sous forme de brume, une brume froide, parfois traversée par un légère bise d’hiver, glaciale. Dans la brume une forêt peut vite prendre des allures parfois étranges.

 

DSCF0669

Publicités

Baie du Mont Saint Michel (Noir et Blanc)

DSC_7431_DxO

La brume fait parfois qu’il est difficile de voir le Mont Saint Michel dans la baie, elle monte et entoure les remparts, et masque le Mont à ceux qui sont dans la baie. Ce jour là j’ai pu entrevoir Tombelaine, avant que le soleil ne fasse son apparition entre les pans de nuages et de brume.

La baie se modifie considérablement,  le cours des rivières (la Sélune et la Sée) est détourné par des bancs de sable importants, et l’on ne peut plus vraiment faire le tour du Mont, au moins aller voir la partie nord, sinon en traversant des plaques de vase assez dissuasives.

Mont Saint Michel : intérieur nuit – lever du jour

DSC_7391_DxO

Court passage au Mont Saint Michel : « magie » de la nuit, « magie » du lever du jour, « magie » de la brume…. « magie » de la baie même quand on ne peut le voir derrière la brume. Il y a un prix à payer, on a essayé de me vendre un verre de chocolat chaud à 5 euros…. on a dû me prendre pour un riche chinois….

Chemin-Vert : Extérieur nuit, tard le soir, tôt le matin

1anniv_essai_1_13-2

Une série présentée dans le cadre d’un travail collectif de photographes de Objectif Image 14 sur le Chemin-Vert. Pour le 50ème anniversaire du quartier, un travail de presque un an avec des habitants (ateliers ouverts en liaison avec le centre CAF et les différentes institutions du quartier) et travaux personnel de photographes.

Les 10 photos que j’ai présentées. Le quartier la nuit, tard le soir, tôt le matin.

La nuit d’un quartier n’est pas si noire. La nuit est un découpée par l’éclairage urbain, par la lumière du soleil couchant ou la lumière du matin. Il y a les passants, qui rentrent chez eux tard le soir, ou qui travaillent tôt le matin, ou qui courent. Parfois la brume du matin assourdit les sons et efface les limites entre la lumière et l’obscurité. La nuit c’est aussi le moment paisible où l’on sort un chien, où l’on fait un tour pour prendre l’air en fin de soirée, ou bien le moment pour d’aucuns de profiter de l’obscurité naissante du crépuscule pour explorer des zones inconnues, l’aventure en riant…. Quelques images d’atmosphères nocturnes.

Forêt d’Hiver (presque)

thurysalen_20_10

C’est encore l’automne, il y a quelques jours, mais la brume glaciale est déjà une brume d’hiver. Petit tour en forêt, en Suisse Normande, au sud de Thury-Harcourt.

Toujours en recherche de l’esthétique des chablis, sorte de « chaos végétaux » où la végétation reprend toujours le dessus, après la tempête.

Baie du Mont-Saint-Michel (N&B)

mtstmichel_2_130

Petit tour dans la baie, ou plutôt le long de la baie (Grouin du sud – Bec d’Andaines et retour). La baie change énormément en cet endroit. Les herbus qui reculaient semblent maintenant protégés par un très grand banc de sable qui s’est installé là où l’on voyait il y a peu un bras d’eau courante. La tentation (à laquelle je n’ai pas résisté) devient grande de s’avancer sur ce banc de sable, assez loin, ce qui ne semble pas dangereux par faible coefficient de marée, mais, lors de forts coefficients on doit pouvoir très vite se trouver cerné avec des passages de sable très instable…..

Ce n’est pas une impression sans fondement, dans « La Gazette de la Manche » achetée chez un boulanger, en page 4, consacrée au Mont, presque un quart de page sur l’ensablement de la baie, la modification spectaculaire des dynamiques hydrauliques (le changement d’orientation de la Sée et de la Sélune qui se sont dirigés vers le Mont et ont délaissé leur cours originel). L’inquiétant est que les responsables considèrent que malgré cela qui n’était pas prévu, le processus de désensablement de la baie est normal. (ajouté le 12-12)

A part ça l’atmosphère était brumeuse.