La danse et la forêt

Temps d’exploration dans la forêt, pour la compagnie Sylva, un travail pour une chorégraphie sur la forêt. En attendant le retour de Perséphone hommage à Terpsichore, début février il ne fait pas plus chaud que ça (4 à 6 degrés) , le temps est humide et le sol glacé. Se laisser inspirer par la forêt, la lumière du soleil (parfois), le contre jour, l’ombre. Danser quand même : Mélissa et Sarah explorent une sorte de « nef » dans la forêt.

Forêt de Cerisy – Abbatiale de Cerisy

Je ne compte plus les articles sur les forêts de la région, ni sur la forêt de Cerisy, un de plus, mais il y a toujours quelque chose qui attire mon attention, dans la forêt, près de l’abbaye, le jardin des sculptures…. Et puis de toute façon chaque regard est un nouveau regard, chaque ballade une nouvelle ballade.

A proximité de l’abbatiale de Cerisy on peut voir un parc d’exposition de sculptures qui présente des œuvres produites lors de rencontres organisées sur place par des artistes venus de toute la planète, de l’Asie à l’Amérique. Tout petit aperçu.

Carte postale – Suisse Normande un jour d’hiver

Il fait plutôt gris, humide, une petite bruine, ou de la brume qui mouille, parfois un peu de soleil voire un beau rayon qui illumine un chemin creux, tout brille. Le ciel change, qui dit que les ciels normands sont gris ? Je me demande combien il y a de mots pour gris en normand ?

Dans la brume – Clécy, les rochers du Parc

C’est peut-être le flou qui rend le mieux l’impression du promeneur dans la brume, du haut du viaduc qui enjambe l’Orne, la brume estompe toutes les formes et les couleurs.

Quelques images (nettes) de la vallée de l’Orne vue des Rochers du parc, un peu noyée dans la brume qui se dissipe peu à peu.

 

Forêt – Automne (5)

Les derniers jours des feuilles d’automne, les coups de vent les emportent, elles s’amoncellent sur le sol. Parfois le soleil perce les nuages et illumine les branches et les fougères humides.

Suite d’images inspirées par la peinture, Pollock, Hartung.