Clichés d’automne (2)

 

Il fait froid et sec, il y a un beau soleil, la Suisse Normande est faite de champs, de rivières (fleuve pour l’Orne), rochers atteignant des altitudes qui défient l’imagination (200, 250 mètres) et des bois, des forêts. Et là, au détour d’un chemin dans un bois, à quelques mètres des rochers, un coup de lumière illumine un monceau de feuilles, ou quelques châtaigniers.

Un peu répétitif, pour saturer les yeux… Sur la terre, qui est quelquefois si jolie

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s