Dans la forêt, hors du sentier

ThurySalen_18_10essai capture one

C’était encore l’automne, mi-décembre. Il pleut pas mal, et cela donne de beaux ciels et de belles lumières. Dans la forêt toute proche, des arbres tombés depuis longtemps continuent de se charger de mousse, mais ils donnent naissance à des pousses verticales : une vie végétale inextricable.

 

ThurySalen_18_88essai capture one_1

Publicités

Milonga – Portobello

Portobello_2_135essai capture one_1essai capture one

Au Portobello, TempoTango et son président Serge Davy accueillaient Pedro Lombardi (grand photographe [uruguayen] du tango devant l’éternel) et Mariana Lopez Cattini (grande danseuse de tango uruguayenne). Pedro Lombardi dédicaçait le DVD de son film « No Todo es Rock » (que l’on peut regarder comme un documentaire sur le tango, ou une méditation sur la vie, sur les relations entre les hommes et les femmes, ou le temps et les transformations des pratiques sociales, culturelles et de bien d’autres choses…. ou simplement se laisser prendre par la photographie, les cadrages,  les nuances du noir et blanc, les passages à la couleur….) et dédicaçait aussi son livre « Invitation au tango ». Du coup le canal qui commence juste là, à côté, aurait pu prendre des allures de « Plata » (en moins large…).

Quelques photos :

Portobello_2_221essai capture one

Sur « La Presqu’île »

presqu'île

La pointe de la presqu’île change: nouveaux bâtiments, nouvel usage des terrains engazonnés. Au fond : le Cargö et la Maison de la Recherche et de l’Innovation, en arrière plan l’ESAM (Ecole Supérieure d’Art et Médias), à droite la Bibliothèque Multimédia. A gauche une minoterie encore en activité, dernier témoin d’un quartier installé le long du port sur le canal de Caen à la mer, qui a eu une activité intense jusque dans les années 70-80. Le nouveau Palais de Justice est hors champ à gauche. Reste aussi ce vieux bâtiment de bois qui a un certain charme, vestige des activités d’une entreprise : « Savare », déserté, il hébergeait encore récemment une collection de bateaux qui semble bien avoir été déménagée, sans doute en prévision de travaux de rénovation de ce bâtiment bien familier pour les habitués de la presqu’île.

Petit exercice avec les restes d’une veste abandonnée sur les grilles et une bande de plastique transparente qui décore une vieille porte en bois (couleurs d’origine).