Forêt – Automne (3)

La forêt inhospitalière, opaque, défendue. On progresse dans ce qui ressemble à une allée, qui se perd…. Il faut cheminer entre les branches, elles griffent le visage, attrapent les vêtements…. Il faut se courber et protéger l’appareil.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s